Top 5 des meilleurs coins à champignons en Bourgogne

Les champignons ? C’est toute l’année. Fin juillet, après la pluie, c’est les girolles par exemple. Et en août, on peut aller chercher des pleurotes ou des cèpes. C’est important d’avoir un bon coin à champignons, d’y revenir et de savoir qu’il y en aura toujours là-bas.

Comme on est très partageurs, on vous livre tous les secrets que nos grands-parents nous ont confiés. Préparez-vous à inviter des potes à venir pour un petit gueuleton. À vous omelettes, petites sauces et compagnie…

Venez regarder la carte détaillée des 5 meilleurs coins à champignons de Bourgogne ici

 

2 comments

  1. j’aimerai mieux avoir ma Bourgogne comme je l’avais il y a 60 ans, ils n’y avaient pas toutes ces interdictions, toutes ces contraintes, a cette époque l’on avait le droit de courir et de faire ce que l’on voulait. Les personnes de ma bourgogne savait ce qu’ils avait a faire et faisait le juste. Voila pourquoi il y avait tant d’escargots, champignons et toutes ces ramasses que l’on pouvait faire sans ces contraintes d’ au jour d’hui.

  2. Ben moi, je veux bien vous donner mon coin à champignons, cèpes, chanterelles, coulemelles, … c’est le Morvan. C’est pas compliqué, je pars à pied dans les sous-bois à la moindre occasion,
    J’ai toujours un petit panier et un couteau (ustensiles indispensables) dans la voiture,
    Je me laisse guider par les végétaux, les arbres et les champignons et je remplis le panier.
    Quand j’ai un doute je passe à la pharmacie ou je m’adresse à des « spécialistes » locaux, au bistro du coin 😉
    Et si la récolte n’est pas terrible, j’ai quand même passé un merveilleux moment de détente en pleine nature 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *