Les festivals à ne surtout pas manquer cet été en Bourgogne

Ça y est ! On y est ! Adieu veaux, vaches, cochons, couvée, grisaille, brouillard et tout le toutim. On est bien tintin, c’est l’été, et pour en profiter pleinement, on va vous filer quelques bons plans pour ne pas zoner sans but sur la tarmac brûlant de votre patelin. Comme on est joueur, on a défini plusieurs profils, comme ça vous pouvez choisir le festival qui vous ressemble !

Le festival pour citadins : Garçon la note 

Du 1er juillet au 31 août 2018, un peu partout dans les villes d’Auxerre, Tournus, Chalon-sur-Saône…

Vous, vous aimez la musique mais vous n’avez clairement pas envie de faire 200 bornes et d’installer une tente en pleine campagne. On dirait même que ça vous gêne de marcher dans la boue (spéciale dédicace à Michel Delpech). Pas de problème, on a la solution avec le festival Garçon la note qui squatte les centres villes de la région depuis 2001. Au programme, des artistes locaux (mais pas que), tous styles confondus, qui jouent devant les terrasses bondées, tout l’été. Et tout ça les pieds aux secs !

Le festival pour rastamen : Genestival 

7 et 8 juillet, à Génelard en Saône-et-Loire

Si les personnalités tel que Jah ou Haïle Selassie vous sont familières, que le concept du rastafarisme est un mode de vie pour vous, et que vous avez un jour porté des dreadlocks, alors vous devez déjà connaître ce festival (ou encore mieux vous y bossez). Pour les autres, c’est peut-être le bon moment de s’initier ! Quoi de mieux que des artistes comme Tiken Jah Fakoly, les « local heroes » de Broussaï, on encore une soirée dub pour pénétrer dans l’ambiance rasta de Kingston-sur-Génelard dans le 71 ? En plus, il s’agit de la dernière édition cette année. Full support !

Le festival pour épicuriens : Rootstock 

13-14-15 juillet au Château de Pommard, Côte-d’Or

Avec un line-up classieux (Jungle, Keziah Jones, Breakbot, ou encore Isaac Delusion), et un cadre absolument idyllique (on rappelle que toute la Côte-d’Or est aujourd’hui classée au patrimoine de l’Unesco), le festival Rootstock saura vous faire passer une fête nationale aux petits oignons. Pour les plus fortunés, vous pourrez même résider dans un pop-up hôtel situé à deux pas avec room service, et service all inclusive… All you need is wine !

 

Le festival pour métallos : Poet Fest 

Du 12 au 15 juillet à la Poèterie Saint-Sauveur, dans l’Yonnne

Le métal c’est une affaire de goût : on aime ou on déteste. Toujours est-il que le public métalleux est connu pour être un des publics les plus joviales et respectueux dans le monde, impitoyable, de la musique. Du coup, pourquoi ne pas tenter l’expérience du Poet Fest, à la Poèterie, charmant lieu culturel situé en Puisaye ? Vous aurez l’occasion de « head banger » (vous savez, faire tournoyer votre longue chevelure aux rythmes des guitares saturées) devant des groupes comme It Came From Beneath, Korpse, Death Decline, bref tout un programme !

 

Chalon dans la rue, commando percu

Le festival pour les curieux (et les baboss) : Chalon dans la rue

Du 18 au 22 juillet 2018 à Chalon-sur-Saône, Saône-et-Loire

On finit par l’artillerie lourde : Chalon dans la rue fête sa 32ème édition cette année et c’est devenu, depuis quelques temps déjà, une véritable institution dans le monde culturel régional et national. Une programmation riche et pluridisciplinaire entre théâtre de rue, cirque, performances, danse, expériences auditives… Chalon dans la rue, il faut le vivre pour le croire, une fête pharaonique à découvrir en famille, ou avec sa 8-6.

Texte : Julien Rouche
Photos : Edouard Roussel et DR

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *