Les bières du Donjon à Clamecy : « Que trépasse si je faiblis »

La bière, on aime la consommer, mais on ne sait pas toujours comment elle est fabriquée. En plein Oktoberfest, on a décidé de passer le cap et d’aller rencontrer deux producteurs de bières locales, les bières du Donjon du côté de Clamecy, histoire d’en savoir plus sur le processus de fabrication de la cervoise. Prost !

Game of thrones

Pourquoi pas une bière à l’andouillette ou à l’escargot ?

Clamecy est certes plus connue pour son andouillette ou pour ses escargots de Bourgogne que pour sa bière, mais c’est pourtant là que l’on a rencontré Alexandre et Romain, nos deux brasseurs du Donjon, dans le cœur de la Nièvre. Ces deux amis de longue date ne sont pas Bourguignons et ne connaissaient pas l’endroit avant de s’y poser. « C’était difficile de trouver un lieu clean, où l’on pouvait s’installer directement, et qui rentrait dans notre budget ». Les deux compères trouvent alors cet espace un peu à l’extérieur de Clamecy et se rendent compte que le hasard fait bien les choses puisque « la Bourgogne est la région la moins développée en terme de micro-brasseries ». Par exemple, la région Rhône-Alpes en propose plus de 200, le marché y est saturé.

Ce nouveau jeu de bowling peut faire fureur à Noël

Si t’as pas lancé ta marque de bière à 50 ans, t’as raté ta vie !

Effectivement, à bien y regarder, le marché des micro-brasseries est aujourd’hui en plein boom. Tout le monde se lance sur cette activité-passion à la mode. Des kits personnels sont même disponibles pour faire ses propres brassins. «  Les gens commencent et pensent que c’est hyper cool, mais c’est un métier bien particulier qui demande rigueur et physique ». Les deux compères, qui ont poursuivis des études de biologie, sont très méticuleux. « Mon associé Romain est brasseur depuis la fin de ses études, il a 10 ans d’expérience dans ce domaine ». Selon Alexandre, «  beaucoup de personnes ne sont pas formées et c’est problématique, c’est comme si vous devenez chef cuisinier sans avoir jamais fait à manger ». On comprend bien que la bière, c’est un métier !

On appelle ça « le matos » / crédit : les bières du Donjon

La bière, tu l’aimes ou tu la quittes

Alexandre et Romain sont des pros, mais des passionnés avant tout. Les bières du Donjon, c’est leur bébé, et Alexandre nous présente avec passion leur cuverie, l’endroit où ils conçoivent les 250 hectolitres annuels de leur production. « On a prévu de passer à 330 hectolitres dès l’année prochaine ». Les bières du Donjon, c’est aussi 10 références de bières : de la blonde, de l’ambrée, de la blanche, de la brune, de la triple, de la bière à la rose, de la noire, de l’IPA et deux saisonnières. Les deux associés aiment la bière mais aussi le challenge. Ils ne se cantonnent pas à un nombre limité pour faire des économies d’échelle et proposent un choix large pour convenir aux goûts de chacun.

Alexandre, co-fondateur des bières du Donjon

Ethyliquement correct ?

La discussion et la visite se poursuivent. On découvre peu à peu les différentes étapes de fabrication et on apprend quelques anecdotes truculentes au passage… Saviez-vous que le type de bière Pils vient du malt qui la compose et que son nom vient de la ville de Pilsen, où il est originaire ? Incroyable non ? Cette visite permet également de découvrir l’origine des bières IPA, ces bières dans la tendance qui ont envahi les bars et supermarchés. « Il s’agit de l’utilisation de houblons américains à la mode qui donne un côté exotique à base de mangue ou de litchi à la bière ». On s’endormira moins bête ce soir !

One for me and one more for the road

La visite se termine forcément par le verre de l’amitié, histoire de découvrir, en pratique, la singularité des bières du Donjon. D’ailleurs, pourquoi ce nom ? « Nous sommes deux médiévistes et il nous tenait à cœur de reproduire des bières traditionnelles ». Un héritage bien conservé autant au niveau de la production qu’au niveau de l’information. Longue vie à la brasserie du Donjon !

Texte : Julien Rouche
Photos : Édouard Roussel, sauf mention

Découvrez tout de suite les secrets de ces bières médiévales !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *