Le top 5 des spots pour faire de la luge dans la métropole dijonnaise

La moitié de la ville est plate. Les premières montagnes sont à 2 heures mais, quand il se met à neiger, on peut quand même jouer avec le relief si on connaît les bons filons. Quelques tuyaux pour filer aux sports d’hiver à deux pas de chez soi. À vos risques et périls je vous le rappelle. On n’hésite pas à mettre un casque, bande de casse-cous…

Mont Afrique, entre Corcelles-les-Monts et Flavignerot

Le classique. Le Mont Afrique, c’est la montagne de Dijon ! Altitude 600 mètres. Pas le Népal non plus. Mais c’est idéal pour la luge avec les enfants. Pas d’obstacles, une piste large, une pente assez raide pour prendre de la vitesse, un peu de longueur, avec une vue dégagée sur la ville. Il y a souvent du monde dès qu’il tombe quelques flocons sur la ville. C’est un peu l’autoroute de la glisse dijonnaise.

Fixin, en allant à Chamboeuf par le GR, juste après le musée Noisot

Luge au Canada. Pas besoin de s’enfoncer trop, on peut amener la voiture au parking juste en bas. Entre les arbres, au milieu des combes, juste à côté des vignes. C’est beau. Il y a plusieurs spots. Des pentes pas trop raides mais qui fusent quand même. Attention pour autant, c’est pas super sécurisé. Des arbres, des murets en pierre… Mais le chemin dessine une piste qui n’est pas difficile à suivre.

Parc des Carrières Bacquin

Le plus près de Dijon. En face du bar du parc, une petite butte accueille ceux qui ne voulaient pas être à plus de 300 m du centre ville. La pente est courte mais c’est dégagé. Au poil pour faire des figures. En plus ça se termine par un grillage. Sécurité en cas de mauvais calcul de distance. Pour remonter ? ça prend 30 secondes. Vous allez pouvoir faire 40 descentes dans l’après-midi. Bonus, vous pouvez aller prendre un chocolat chaud au bar à côté*. Ah, non, il est fermé l’hiver… dommage pour le resto d’altitude.

La rue de la Liberté

Le plus urbain. Oui, pourquoi pas dévaler la grande rue commerçante du centre de Dijon en luge. C’est pentu, on peut y venir en tram’, et on peut faire ses courses en même temps. « Vous y allez comment faire les soldes ? » – « En luge ».
Le désagrément, déjà, c’est que la neige reste rarement accrochée à la pierre de la rue. C’est vite piétiné, donc vite de la boue, donc très sale. Ensuite, il va falloir slalomer entre les badauds qui, à cet endroit-là, sont plusieurs centaines en même temps. Bon courage. L’idée est séduisante, mais la réalisation très périlleuse.

La Toison d’Or

Au chaud. Le centre commercial de la Toison d’Or est le lieu le plus confortable pour la luge. C’est couvert, il fait chaud, on peut boire un café, il y a de la lumière à la nuit tombée… Le spot de luge ? Les escalators. C’est la bonne largeur, il y a des barrières sur le côté pour la sécurité, et vous remontez la pente sans effort avec un autre escalator. Pour les plus fainéants.

* : tristesse, on apprend que le bar des carrières Bacquin a été rasé… RIP. Il va falloir apporter votre thermos…

Texte : Antoine Gauthier
Illustration : Mr. Choubi

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *