Le top 5 des pépites inestimables dont regorge la Puisaye

Miami, Cancun, Bali, la Puisaye… Les endroits parfaits ne manquent pas dans le monde. La Puisaye, c’est la pleine nature aux confins de l’Yonne, quelque part dans l’ouest. En tout cas, ce coin abonde de trucs chouettes à découvrir. Allez, on prend la bagnole et on va goûter à l’enchantement.

Le château de Saint-Fargeau (©Alexandra Laurent)

1. Le château de Saint-Fargeau

Majestueux. Ce château a tous les arguments pour mettre les châteaux de la Loire en 2ème division. Jean d’Ormesson le kiffait, Johnny Hallyday en avait certainement rien à faire et Jeanne Calment le jalouse toujours de là haut car le château a passé les 10 siècles ! Si vous êtes en quête d’allégresse et d’esthétisme, allez-y. ICI

Salle de la biographie du musée Colette (© musée Colette)

2. Le musée de Colette à Saint-Sauveur-en-Puisaye

Non, Colette n’est pas la vieille dame barbue qui habite la maison de garde juste après le passage à niveau, ni une boutique branchée à Paris. Colette est une femme de lettre née à Saint-Sauveur-en-Puisaye qui s’est produite dans le music-hall, le cinoche et est surtout connue pour la littérature dans la première moitié du XXème siècle (Le Blé en herbe, la série des Claudine). Elle a également présidé l’Académie Goncourt, bref, la dame pèse. Ce musée retrace sa vie, cette petite sortie culturelle ne fera pas de mal. ICI

« Sans les mains ! » (© Cyclorail)

3. Le Cyclorail de Charny

Oui, du vélo-rail sur une ancienne voie ferrée entre Charny et Villiers-Saint-Benoît. Alors, ça reste moins fatiguant qu’un Paris-Dakar, mais comme tout ce qui se passe sur rail, vous pouvez vous permettre d’arriver en retard, c’est que de la détente. L’occasion de prendre du bon temps dans la jungle de la Puisaye, en famille et avec entrain. Vous l’avez ? ICI

La tour de la chapelle, Guédelin (© Clément Guérard)

4. Guédelon, autour de Treigny

Projet dingue. Ce sont des ouvriers qui bâtissent un château avec des méthodes que des mecs du BTP qualifieraient d’ancestrales. En fait, le but est de faire comme si la construction débutait en 1228, à la fin du règne de Philippe-Auguste, avec les outils, les méthodes et inspirations architecturales qui faisaient autorité à ce moment du moyen-âge. On se demande encore ce que le gars avait pris ce jour là pour pondre une telle idée. Déconcertant et intéressant. ICI

Boutissaint, au calme (© J. Briand)

5. Le Parc Naturel de Boutissaint, vers Treigny

Boutissaint, c’est une musique. Le craquement des arbres, le chant des oiseaux, le silence absolu par endroits, et vous qui grognez parce que vous avez des ampoules. On peut aussi s’y rendre à l’automne, y voir les cerfs qui brament et qui se fightent. Un peu comme une sortie de boite de nuit. Sinon, on peut y croiser des bisons aussi. ICI

Le musée Colette (© Daniel Salem)

En Puysaye, on peut aussi :
Se délecter d’un peu de culture à Toucy, la ville natale de Pierre Larousse,
Prendre ton temps et réfléchir à la vie sur les bords du lac du Bourdon,
Comprendre et s’exercer à la poterie de Moutiers-en-Puisaye pour ensuite faire comme dans Ghost,
Compter les écluses à Rogny-les-Septs-Ecluses pour voir si on ne nous a pas menti.

Enfin, pas très loin, on peut aussi goûter du vin dans un somptueux jardin, ou encore découvrir la permaculture et se faire plaisir avec une dégustation de saison.

Texte : Mhedi Merini

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *