Le top 5 des colonies bourguignonnes aujourd’hui indépendantes

La Bourgogne, qu’on le veuille ou non, c’était de la pure puissance coloniale.

Philippe le Hardi était déjà « le prince le plus puissant de la Chrétienté » en 1385. Parmi tous les Ducs de Bourgogne, les vraiment balaises, ce sont ceux de la 2ème maison de Bourgogne, de 1364 à 1477 : Philippe le Hardi, Charles le Téméraire, Jean sans Peur et Philippe le Bon. À la base, c’est le Roi de France, Jean II, qui donne la Bourgogne à son fils préféré, Philippe le Hardi. Mais en peu de temps, les Ducs se sont affranchis du royaume de France et ont conquis une bonne partie de l’Europe… Pas forcément en se battant d’ailleurs. À la mort de Charles le Téméraire en 1477, c’est la fin d’une époque. Le Grand Duché est démantelé. Maintenant, la Bourgogne, c’est la France et pis c’est tout. Mais rappelle toi…

Charles le Téméraire

Les Flandres
Première conquête, par mariage : Phil le Hardi épouse la fille du Comte de Flandres en 1369. Malin le mec. En gros, c’est le nord de la Belgique et le sud des Pays-Bas. À partir de ce moment-là, les Ducs de Bourgogne ont un seul objectif : conquérir tout ce qu’il y a entre la Bourgogne et les Flandres, pour en faire un royaume entre la France et le St Empire Germanique. Tu me suis?

Le Luxembourg
On l’ a acheté, tout simplement. Non je déconne. Ça aurait dû bien se passer à coup de virement sécurisé, mais comme le Roi de Bohème et de Hongrie n’était pas chaud pour nous le laisser, on a été obligé de l’envahir, en 1443 sous le règne de Phil le Bon. Et ça, ça fait plaisir, de savoir qu’on pouvait s’offrir le Luxembourg à l’époque… Parce que maintenant, c’est eux qui nous achètent, qui contrôlent le game de la finance européenne. Pas gentil.

La Lorraine
Conquise en 1469 par Charles le Téméraire, ce qui faisait la jonction entre tous les territoires bourguignons, le rêve. En vérité, c’est eux qui ont tué le dernier Duc de Bourgogne, Charles le Téméraire en 1477. Il voulait reconquérir Nancy, et il a fini une hallebarde en travers de la tête. Pas cool. Tu m’étonne que les derbys AS Nancy LorraineDFCO soient bouillants !

Eugène Delacroix, La Bataille de Nancy. Qui se solda part la défaite et la mort de Charles le Téméraire

La Hollande
Comté de Hollande, avec Amsterdam dedans. Comme le Hainault et le Zeeland, la Hollande a été rattachée à la Bourgogne par Phil le Bon en 1433 car Jacqueline de Bavière, cousine de Phil, n’avait pas de descendance. Elle était pas vraiment d’accord, jusqu’à ce que Phil débarque en lui disant : « Maintenant, c’est à moi, merci, au revoir ». C’est certainement pour ça, par fidélité face à l’histoire, que les Hollandais et leurs caravanes viennent en transhumance dans le Morvan, l’Auxois, et ailleurs tous les étés…

Maison

La Franche-Comté
On appelle ça Franche-Comté parce que c’était le Comté de Bourgogne. On l’a eu en même temps que les Flandres, relax, c’était dans le contrat de mariage… Ah attention ! Sujet sensible, houla… Certains vont dire que ces derniers temps, on vit un retour en arrière. Si ça peut rassurer les Francs-Comtois, Besançon a été la capitale du grand Duché de Bourgogne. En fait, pas longtemps, quelques jours en octobre-novembre 1473, vu qu’à peine négocié à Trèves, l’Empereur Frédéric s’est assis sur l’accord qu’il avait avec Charles le Téméraire. Pas sympa, Fred, c’est à lui qu’il faut en vouloir les gars.

Texte : Antoine Gauthier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *