Dijon cachée en vélo : le city tour

Être touriste dans sa propre ville n’est pas toujours chose évidente, surtout quand on à l’habitude de l’arpenter en long en large et en travers. J’ai donc décidé de m’en remettre à Ludwig pour me donner un coup de main dans cette tâche difficile ; celle de redécouvrir l’univers qui m’entoure. D’ailleurs, j’ai lu quelque part qu’un gai compagnon dans un voyage à pied valait un carrosse. Mais qu’en est-il du voyage à vélo ? Je ne vais pas tarder à le savoir !

Ludwig, notre sympathique guide

Quand Juvabien, Juvamine…

Ludwig Dagoreau est le fondateur de la société Vélovitamine, il est responsable de nombreuses activités autour de la petite reine. Du sensationnel avec du vélo de descente dans le Morvan jusqu’à l’olfactif avec les balades œnologiques dans les vignes de Côte-d‘Or. Aujourd’hui, il nous fait découvrir Dijon différemment avec un postulat de départ simple et intelligible. « On voit la verdure en premier et après les pierres ». Départ autour du lac Kir donc, pour une balade d’environ 2h30, avec 95% de voies cyclables. « Cela permet aux personnes qui n’ont pas l’habitude de se déplacer à vélo de passer un moment agréable, sans craindre la circulation ». En effet, pour ceux qui ne connaissent pas Dijon et ses environs, la ville dispose d’une voie cyclable très étendue le long du canal de Bourgogne qui, si on l’utilise à bon escient, peut nous emmener quasiment n’importe où dans la cité des Ducs. Et ce, sans croiser la moindre voiture !

Un véritable crew de bikers

Ludwig prend régulièrement sous son aile des groupes de 8 à 10 personnes de tout âge afin de faire une balade tranquille et relaxante autour de Dijon. Les enfants sont d’ailleurs les bienvenus et, selon Ludwig, « ça permet même de faire un point sur la sécurité routière en vélo, les enfants écoutent parfois plus l’encadrant que leurs propres parents ». En effet, ça me rappelle quelques souvenirs d’enfance et quelques bosses que j’aurais pu éviter…

Attention au retour de pédale quand même

Après avoir roulé le long du canal de Bourgogne jusqu’à la ville de Longvic, on redécouvre à l’orée du parc de la Colombière ce parcours de santé dijonnais que peu connaisse et qui donne une impression de nature incroyable. Édouard qui fait la visite avec moi est abasourdi : «  ça fait des années que je vis à Dijon et j’ignorais totalement l’existence de cet endroit ! ». Hé oui la coulée verte qui borde Dijon a décidément plus d’un tour dans son sac et recèle de petits coins cachés tous plus mignons les uns que les autres.

>> Vous aussi, rejoignez Ludwig pour une balade insolite à vélo à Dijon

Arpenter la cité des Ducs sur mon fidèle destrier

Après plus d’une heure de vélo entre chemin et canal, on retrouve la civilisation et les avenues que l’on connaît, à commencer par les allées du parc que nous remontons tels des conquérants en fin de tour de France avant de nous enfoncer dans le centre-ville. Une fois de plus, la pédagogie, la méthode et la gentillesse de Ludwig permettent aux cyclistes de se sentir en sécurité. Notre guide nous fait même part de ses qualités de guide anglophone pour nous présenter l’église Saint Michel, ou encore les maisons à colombages dijonnaises. On peut le dire, c’est « cheery on the cake » au niveau de la visite !

 

Tour du marché, déambulation rue Musette, place de la Libération et place Darcy… Tous les éléments sont réunis pour satisfaire le touriste étranger, et par la même occasion, pour nous, de redécouvrir la richesse de l’architecture dijonnaise.

Le retour du centre-ville le long de la coulée verte près du chantier de la future cité de la gastronomie propose un avenir radieux à ce tour bien pensé. « Lorsque la cité sera sur pied, nous pourrons nous arrêter et pourquoi pas déguster un verre ensemble », nous confie Ludwig. On ne peut qu’acquiescer, effectivement, Dijon n’a pas fini de nous étonner.

Texte : Julien Rouche
Photos et vidéos : Édouard Roussel

Découvrez les autres activités de Ludwig dans la région : dans les vignes, dans le Morvan, dans les falaises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *